Doc Martine

22/9/00
Le CyberCon revient à peine sur le web et devinez ce qu'il fait ? ... bah oui ! Il cherche des cyberfilles dignes de son CyberAmour !

Donc je fais ... mais, quand même un peu dépaysé depuis le temps, je fais un détour par le Site du Jour de Chantal où je tombe illico presto sur quellesconnes.com.

...

Dieu a profité de mon absence pour créer la CyberConne ??!!! Et elle ne serait même pas tirée d'une de mes cybercôtelette comme le veulent l'éthique et la tradition des couillons aubés de toutes obédiences con fondues ??!!! Je suis cyberatterré ... le cul m'en tombe et j'en suis sur les bras ... vite, aller voir ... quoi cliquer ? ... à oui, bien sûr ...

tchic, tchic, tchic ...

Du rose ... plein de rose ... du clair et du moins clair ... avec une touche de jaune pâle ... avec des mots dedans, pleins de mots ... bien sûr, y'a ces 6 machins qui s'accrochent à mon curseur comme un vieux poux qui s'accrocherait à la bite d'un lépreux avant qu'elle ne tombe, mais à part ça ... c'est bien ! Pas réellement cybercon, mais c'est très bien !!! Moqueur, joueur, contestataire et tout et tout ... j'aime !!! Mais pas le coup de cyberfoudre ... Pas ce truc qui me fait vibrer vous savez comme à chaque fois que ... peut-être parce qu'elles sont trois les pOOFs comme elles disent ... la quantité nuirait à la qualité ?

Mais non ! Là, en fait, je suis tombé sur des CyberCopines très chouettes qu'on a envie d'en savoir plus sur tout ça surtout que mon SuperMac à moi n'aime pas toutes les pages et qu'on en rate ... mais je suis en manque. Bah ouais ! je sens quelque chose là, tout près, à portée de cyberémotion, je cyberhume le parfum de la cyberpassion, j'avance les narines au ras du processeur ... elle est là, tout près ... mais OU cybermerde !

Au bout d'un quart d'heure, le CyberCon à vous a l'écran moite et la souris verte qui courait dans l'herbe, au bord du cyberdésespoir tellement il sait qu'il est en train de ne pas trouver ce qu'il a sous le pied gauche quand soudain ...

Un lien ... un tout petit lien tout con genre c'est moi qui l'ai fait ... peut-être même genre elles sont pas trois mais une et c'est moi mais j'ose pas le dire ... et "moi", c'est Doc Martine ... pour être exact c'est "Designed by Doc Martine". et puisque que c'est désigné, moi j'y vais ...

Ma doué !

Du pur bonheur ! La vraie CyberConne est là, plantée devant moi, visage fin avec le cheveux brun serré dans un chignon bas, le regard comme une ombre triste, la bouche petite qui offre le rêve d'un soupir ... et des mains comme des étoiles filantes capables de jeter la lumière sur la toile ... plus tout ce qui est caractéristique de la cyberconnerie : l'humour et la poésie ... le tout un peu décalé, bien sûr.

Tenez ... si elle était un végétal :"je serais un arbre fruitier, avec des fleurs roses au printemps, de beaux  fruits juteux en été et aussi de magnifiques teintes automnales sur mes feuilles, et c'est volontiers que je laisserais des petits voyous venir me cueillir des fruits, la nuit, pendant le sommeil du garde-champêtre."

... et si elle était un objet : "J'hésite entre le pinceau d'artiste en poil de martre et le lit... Car étant curieuse ces objets me semblent aux premières loges pour en voir de toutes les couleurs... " ...

Et ça, c'est ce qu'elle veut bien vous montrer ! Mais moi j'ai trouvé tout le reste, morceaux éparpillés bien cachés derrière, un souffle derrière la peinture ... un baiser ailleurs ... une larme encore, là, juste derrière le coeur, perle palpitante, inquiète et timide ... mais non, Martine, je ne vous dévoilerai pas plus ! je garde le reste comme un secret entre nous ...

Vous avez bien sûr noté que, comme à chaque fois que j'ai vraiment cyberflashé, les mots se font sobres et me manquent vite ... alors essayez de continuer seuls mais là, c'est à un point tel, que je ne crois guère que vous y parviendrez.

Je vous cyberaime, Martine, vous n'imaginez pas à quel point je vous cyberaime ...

* La peinture là-haut qui semble livrer la Martine qui se cache derrière Doc martine est d'elle même ... elle peint ... le CyberCon aussi ...