Accueil Beauté Bonté Blogs Médias Fric Famille Hacking Luttes Parebrise Politique Santé Sexe Technique Tools


ROSE MECANIQUE

Comédie franco-suisse - 100 mn

chrétien-média: Publique sensible.
Genre: Drame psychologique
Réalisation : madame m00nik
Scénario : madame m00nik.
Casting - cliquez sur les noms des actrices-
superp00f: Axelle p00f
madame m00nik: La voleuse de mari
Tanip00f: La jeune vierge


m00nik:
La maquilleuse géniale

m00nik, jolie conne née dans le quartier de la roseraie, a toujours su qu'elle voulait faire du cinéma. À l'âge de 16 ans, encouragée par ses parents, elle fait un stage d'esthéticienne pour la revue "L'épilation". Pendant quelques mois elle sillonne les couloirs de la rédaction à la recherche de l'âme soeur mais avec un seul but en tête... faire du cinéma!

C'est finalement à l'âge de 17 ans que son rêve commencera à se réaliser. Elle sera maquilleuse et figurante sur le film "Les tatas flingueuses", réalisé par Jean-Loo Godart, qu'elle avait souvent croisé dans les couloirs de l'Épilation. C'est en 2002 que m00nik sera enfin respectée dans les blackrooms et cela grâce au film "Les hyènes de garde", un fervent plaidoyer en faveur de la féminité. Ce film remporte le "Grand prix du cinéma international" au festival de Manille, récompense qui la fera connaître dans les milieux de la finance internationale.

Le chemin de la gloire se dévoile enfin devant son regard émerveillé. Se succèdent alors rapidement les oeuvres, "Ben oors", "Les nuits mauves", "Rose neige (dvd épuisé)" et le film-culte "La voleuse de motocyclette". C'est ce film qui va lui vaudra une floppée de nominations aux prestigieux Tocards. Elle remportera haut la main le Tocard de la maquilleuse d'or et celui de l'esthéticienne d'argent.


m00nik:
La réalisatrice talentueuse et la productrice surdouée


En 2004, lassée de l'ombre et des coulisses, elle s'élance courageusement sous les projecteurs en réalisant et en produisant "Rose mécanique".

Au XXIIIème siècle, ou sévissent le machisme, la pornographie et le relâchement des mœurs, Axelle p00f, épouse trompée, exerce avec douleur une vengeance aveugle. Elle tue cruellement celle qui lui a volé son mari. Après son acquittement, des psychanalystes l'emploient comme cobaye dans des expériences destinées à juguler la jalousie. C'est un film qui fera grincer des mouchoirs dans les chaumières.
Axelle p00f, seule contre les hordes amorales de lolitas perverses qui vivent à leur façon, selon leurs propres lois en croyant ne rien devoir à personne, ne rien avoir à demander, et surtout pas la permission d'entraîner dans l'adultère des maris fragilisés par leurs prostatites, leurs calvities et leur taux de cholestérol. Elles veulent faire le mal seulement parce que cela leur fait du bien!
Cette horde pépophile finira par payer cher cette absence de codes moraux, elles finiront parquées en prison telles des brebis galeuses: uniformes laids à pleurer, maquillage interdit, télévision et revues féminines prohibées, pas un seul homme dans l'établissement, etc.
Cependant, Axelle participe à une expérience scientifique destinée à juguler la jalousie excessive des épouses. L'expérience de conditionnement s'achèvera pas un contrôle presque total des médecins et du gouvernement sur les émotions négatives d' Axelle jusqu'à la rendre complaisante comme un agnelle avec son mari, ou presque...
Attention aux coeurs sensibles parce que les scènes durant lesquelles Axelle regarde son mari faire semblant de séduire des péripatéticiennes et accepte de se laisser outrager par celles-ci, sont particulièrement redoutables à regarder. La fin, dramatique, risque de laisser des cicatrices douloureuses dans les âmes des poofs émotionnellement fragiles. Pas de happy end pour ce conte dramatique dont on n'effacera jamais de nos mémoires le souvenir des scènes les plus inoubliables.

Fidèle à elle-même, m00nik maquille avec une rare maîtrise les actrices du film mais, femme a tout faire et femme qui sait tout faire, elle subjugue dans le rôle d'une lolita perverse comme si elle avait fait cela toute sa vie. Elle nous bluffe! Sans vous révéler le "croustillant" du film, je peux vous dire que superp00f et son mari sont totalement pathétiques dans leur interprétation de ce couple de pervers qui se cherchant à travers la sexualité, essaye diverses expériences (rassurez-vous amies poofs, ce n'est vrai qu'au cinéma, car à la ville leur charmant couple est des plus respectables). Vous regarderez pour vous faire votre propre idée. Un film tout en pudeur mais tout en introspection. Visionnaire audacieuse m00nik, était tout simplement brillante dans son statut de maquilleuse, la voici rutilante dans ces domaines ardus que sont la production et la réalisation.

En ces années de libération où tout est enfin permis "Rose Mécanique" donnera une douche froide aux coeurs sensibles. D'une rare lucidité ce film s'attirera de nombreuses critiques. Au début du troisième millénaire, le mouvement "antimondialiste" a pris beaucoup trop d'ampleur et l'on milite pour un oui ou pour un non, tout est prétexte à contestations et à revendications. "Rose Mécanique" va à l'encontre de cette mouvance hystérique, le film sort à contre-courant et c'est fièrement que m00nik rame sur le radeau du retour aux valeurs traditionnelles de la famille et de l'amour tendre. Qui pouvait imaginer qu'un film d'un romantisme aussi exacerbé sorte dans les gros circuits de distribution? Personne. Nous en rêvions, m00nik l'a fait.

Certaines scènes du film sont d'une rare violence émotionnelle, n'oubliez pas vos mouchoirs.

le 14 novembre 2004
par grossep00f
Pigiste chez Vénérama
Designed and conceptued and dactylographied and powered by Quellesconnes
CopyflOOz 2001 - 2002 - 2003 - 2004, et de toute éternité.