Accueil Beauté Bonté Blogs Médias Fric Famille Hacking Luttes Parebrise Politique Santé Sexe Technique Tools




L'accouchement de superpOOf


La grossesse L'accouchement La première semaine, à la maternité Parfait-Roméo arrive à la maison

Lundi 22 Janvier

Une soirée normale

vers 22 h 30
Après "Juliette", excellent film TV de Jérôme Foulon, passé sur TF1, superpOOf se couche et essaie vainement de s'endormir. Elle se dit que ce n'est pas grave puisque épuisée par sa grossesse, elle n'a pas pu regarder Célébrités depuis presque 8 mois. Et justement ça passe ce soir...
Quand tout à coup...

vers minuit
Mais juste au moment ou commençait la partie la plus intéressante de l'émission (les conseils avisés de Nadine de Rotschild sur la bonne tenue d'une maison) elle se rend compte que la canapé est inondé.
Le temps de consulter tous les ouvrages médicaux qu'elle possède et il faut bien se rendre à l'évidence : elle est en proie à une crise violente d'énurésie.
Paniquée par la gravité de l'événement elle fonce dans sa chambre, prend la valise qu'elle avait prévue pour le jour de l'accouchement (heureusement qu'elle a fait 2 valises, une pour elle, une pour le bébé !) et se précipite aux urgences pour recevoir le traitement salvateur.
Aux urgences

0 h 50
Arrivée là, un interne (qui ricane bêtement) lui annonce que c'est la poche des eaux qui s'est rompue : elle est en train d'accoucher. Deuxième crise d'affolement de la soirée : elle n'a pas du tout prévu ça. Personne n'est au courant et elle n'a même pas pris la valise du bébé. Mais elle se rassure vite : demain elle rachètera tout le nécessaire dans la galerie marchande de la clinique.
Première nuit à la maternité

1 h 20
À la maternité la sage-femme lui annonce que le travail n'est pas commencé et que l'accouchement n'aura sûrement lieu que le lendemain matin.
superpOOf se prépare à passer sa première nuit à la clinique. Mais bientôt les contractions commencent et toutes les 7 à 10 minutes superpOOf subit une douleur indescriptible. Hurlant à la mort dans la salle d'examen, elle attire la sage-femme qui lui propose un calmant pour qu'elle puisse dormir. superpOOf voit arriver le calmant avec soulagement. Malheureusement son effet sera bien discret et la douleur sera insoutenable le reste de la nuit.

Mardi 23 Janvier

superpOOf méconnaissable

8 h 00
Au matin la sage-femme trouve superpOOf accroupie dans le placard, un drap dans la bouche pour étouffer ses hurlements de douleur et se fait copieusement insulter par une furie haineuse et surtout épuisée. superpOOf dira plus tard "moi qui suis si docile d'ordinaire, je ne sais pas ce qui m'a pris". Sans hésiter la sage-femme appelle l'anesthésiste pour la péridurale. Sans demander son reste, superpOOf accepte en opinant du chef et sans desserrer les mâchoires de son drap.
La péridurale

9 h 00
Enfin la péridurale commence à faire son effet et superpOOf apprend que son col de l'utérus s'est dilaté à 2 cm et qu'il faut attendre qu'il soit à 10 cm pour que le bébé puisse arriver. On lui a branché plein de machines et le drap gît au sol, humide, à moitié déchiré par les bridges de superpOOf. Maintenant qu'elle ne sent plus rien, ça devient long et elle commence à s'ennuyer ferme. Elle tente bien de comprendre le fonctionnement des machines de monitoringue, mais voit très vite qu'elle n'y arrivera jamais. Et impossible de dormir avec tout ces bruits, ces va et vient du personnel...
Ça commence à durer...

10 h 30
Elle profite de la sonnette pour appeler quelqu'un et tenter de négocier l'installation d'une télé (c'est vrai elle va rater "M6 boutique", "Mission sauvetage" et "Dallas") ou alors un coup de fil à ses amies pour qu'elles viennent lui faire la causette. Le refus de l'infirmière est net et superpOOf s'enferme dans un silence boudeur.
Ça se précise

11 h 30
Puis les contractions s'accélèrent et toujours branchée à ses machines ainsi qu'à une perfusion de glucose elle commence à se sentir mal. Elle a chaud et ce ne sont pas les vaporisations d'eau déminéralisée (pour éviter les traces d'oligo-éléments sur son visage) qui changent grand chose.
On y est presque

vers midi
Enfin le col de l'utérus est suffisamment dilaté et après un dernier examen, la sage-femme annonce à superpOOf qu'il va être temps de pousser. Elle profite d'un instant de répit pour se remaquiller afin d'être aussi pimpante que possible pour la première rencontre avec son bébé.
C'est sur-humain !

12 h 15
Mais après deux tentatives de poussée elle est épuisée. superpOOf doit bien se rendre à l'évidence : elle manque totalement de condition physique. Elle transpire à grosses gouttes et sent des rigoles dévastatrices lui ruiner le maquillage. Elle demande donc grâce et insiste pour que quelqu'un l'aide à faire sortir le bébé.
La phase finale, enfin !

12 h 25
Après d'âpres négociations une obstétricienne et une seconde sage-femme arrivent. L'obstétricienne place ses forceps. Une contraction arrive, et elle donne l'ordre à superpOOf de pousser. Au même moment les deux sage-femmes appuient de tout leur poids sur le ventre de superpOOf pendant que la docteure tire de toutes ses forces sur son outil.
La naissance

12 h 30
"Voilà ! La tête est là" annonce l'obstétricienne. Deux minutes après, nouvelle contraction, nouvelle poussée. Il est 12h30 Parfait-Roméo pOOf est né. La sage-femme le pose sur le ventre de superpOOf qui fond en larmes.
Mais ce n'est pas fini...

12 h 35
Puis le bébé est emmené sous les hurlements de superpOOf qui ne comprend pas qui lui vole le fruit de ses entrailles pour le premier bain et plusieurs examens. Pendant ce temps superpOOf rassurée par le personnel expulse le placenta avant que son fils ne lui soit rendu et mis au sein.
La mauvaise surprise

12 h 40
C'est alors qu'elle se rend compte qu'il y a toujours de l'agitation autour d'elle. Elle apprend avec horreur que l'utilisation des forceps nécessite une épisiotomie et qu'on est en train de la recoudre. C'est sûr pour le prochain elle fera de la gym afin de pouvoir pousser toute seule !
Le calme enfin

13 h 00
Parfait-Roméo est maintenant dans son berceau près de superpOOf qui s'endort. A 15h elle est autorisée à aller dans sa chambre. Tandis que le mari de superpOOf, ravi, découvre son héritier elle saute sur le téléphone pour annoncer la bonne nouvelle à sa famille et à ses amies. Seule ombre au tableau : il n'y a pas de galerie marchande à la clinique. Il va donc falloir que quelqu'un d'autre se charge de confectionner le trousseau de Parfait-Roméo.
Prochainement superpOOf apprend à vivre avec Parfait-Roméo.
La grossesse L'accouchement La première semaine, à la maternité Parfait-Roméo arrive à la maison


Retour au menu Famille


Ecrivez à superp00f@quellesconnes.com


designed by Ysa